Sunday, December 30, 2018

RDC: Jour des scrutins combinés présidentiel et législatifs en République Démocratique du Congo


Files d’attente devant les bureaux de vote du centre situés dans l’école primaire Mwana de Kisangani pour les scrutins combinés présidentiel et législatifs, le 30 décembre 2018. Radio Okapi/Ph. Andre Kitenge

Par RADIO OKAPI

Les électeurs congolais sont appelés aux urnes ce dimanche 30 décembre 2018 pour élire simultanément le président de la République ainsi que les députés nationaux et provinciaux pour les cinq prochaines années.

Près de 39 millions d’électeurs pourront accomplir leur devoir civique sur les plus de 40 millions d’électeurs attendus. Ceux de Beni et Butembo, dans le Nord-Kivu, et de Yumbi dans le Maï-Ndombe voteront en mars 2019 à cause des contraintes sanitaires et sécuritaires. A quatre jours de ces scrutins, la Commission électorale nationale (CENI) a reporté le vote dans quatre circonscriptions de ces zones à cause de l’épidémie d’Ebola dans le Nord-Kivu et une irruption de violence dans le Maï-Ndombe.

Vingt-et-un candidats sont en lice pour la succession de Joseph Kabila. Parmi eux, Emmanuel Ramazani Shadary, ancien ministre de l’Intérieur et candidat de l’actuelle coalition au pouvoir. 

L’opposition présente plusieurs candidats à ce scrutin présidentiel dont deux sont sortis du lot pendant la campagne électorale : Felix Tshisekedi de la coalition Cap vers le Changement (CACH) qui a fait alliance avec l’UNC de Kamerhe et Martin Fayulu de la coalition Lamuka soutenu par quatre autres leaders de l’opposition dont l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba et l’ex-gouverneur de la riche province minière du Katanga, Moïse Katumbi.

Aux législatives nationales, 15 358 candidats vont disputer les 500 sièges et 19.640 candidats à la députation provinciale pour 715 sièges.

Quelques chiffres liés à ces scrutins :
46.862.243 électeurs inscrits après l’enrôlement

6.837.526 radiés après traitement qualitatif du fichier

40.024.897 électeurs après radiation

21 candidats à la présidentielle pour 1 siège

15.358 candidats à la députation nationale pour 500 sièges

19.640 candidats à la députation provinciale pour 715 sièges

 75.563 Bureaux de vote

21.699 Centres de Vote

179 Centres Locaux de Compilation des Résultats (CLCR)

452.520 Membres des Bureaux de Vote et de Dépouillement

105.257 Machines à voter

49.871.580 Bulletins de vote

1.662.386 fiches, PV de vote et de dépouillement

200 kits CLCR

85.700 Urnes

87.500 Isoloirs

485.700 Kits bureautiques de Bureaux de Vote et de Dépouillement

600 Maximum d’électeurs par Bureau de Vote en province

511.901 agents opérationnels

239 sites de formation.

Ouverts a 6 heures locales dans la plupart des centres, les bureaux fermeront à 17 heures locales. Les électeurs devant le bureau de vote à 17 heures locales seront autorisés à voter jusqu’à l’achèvement de la file d’attente.

Selon l’institution chargée d’organiser les élections, « l’électeur qui se trouve dans l’impossibilité d’effectuer seul l’opération de vote a le droit de se faire assister par toute autre personne den son choix, ayant la qualité d’électeur, autre que les membres du bureau de vote ».
Pour voter, l’électeur doit se diriger vers son bureau de vote situé au lieu de son enrôlement muni de sa carte d’électeur ou de son duplicata délivré par la CENI.

Le vote se fait sur une machine à voter dotée d’un écran tactile. Après avoir opéré son choix, le lecteur imprime le bulletin à trois volets qu’il glisse dans l’urne. A la fin des opérations de vote, le bureau se transforme immédiatement en bureau de dépouillement, indique la CENI.

No comments:

Post a Comment