Tuesday, December 27, 2016

#DRCongo - ce que le cardinal Monsengwoa dit à Kabila, aux opposants et au peuple

The English version follows.

RD Congo : ce que le cardinal Monsengwo a dit à Kabila, aux opposants et au peuple
26 décembre 2016 à 10h21
Par Trésor Kibangula
 @Tresor_k

Dans son homélie de Noël, le cardinal congolais Laurent Monsengwo a lancé un message de paix à ses compatriotes et appelé le président Joseph Kabila à ne pas se maintenir au pouvoir par la force.

À LIRE AUSSI

RDC : quand Mobutu cherchait à torpiller Monsengwo
RDC - Le cardinal Monsengwo : Dieu, Kabila et lui
« *Le fait de prendre le pouvoir par les armes ne justifie pas qu’on ne puisse le quitter que par les armes*. » Le cardinal Laurent Monsengwo n’y va pas par quatre chemins lorsqu’il faut appeler le chef de l’État congolais, Joseph Kabila, dont le second mandat aurait dû expirer le 19 décembre, à ne pas s’accrocher au pouvoir par la force.

Dans son message lu le 25 décembre dans toutes les paroisses de la RD Congo, l’archevêque de Kinshasa a rappelé au régime en place qu’« *il est révolu le temps où l’on cherchait à conserver le pouvoir par les armes, en tuant son peuple, ces jeunes qui ne réclament que leurs droit de vivre un peu plus dignement* ».

Des propos qui sonnent comme un soutien on ne peut plus clair du prélat catholique aux mouvements citoyens congolais, la Lucha et Filimbi, engagés dans la lutte pour le respect de la Constitution de la RD Congo. Plusieurs de leurs militants ont été arrêtés ces derniers temps, d’autres contraints à l’exil.

Il n’y a pas de grandeur à manier les armes pour tuer les gens.
Aux premières heures de la fin officielle du second et dernier mandat constitutionnel de Joseph Kabila, des heurts sanglants avaient en effet éclaté entre les manifestants exigeant son départ du pouvoir et des forces de l’ordre qui avaient quadrillé les principales villes du pays : au moins 40 personnes ont été tuées en début de semaine dernière, selon les Nations unies.

« *Il est plus facile de tuer que de ne pas tuer. Il est plus facile de céder à la violence que de résister à la force. Il n’y a pas de grandeur à manier les armes pour tuer les gens* », lance le cardinal Monsengwo, rappelant l’appel du pape François qui exhorte les Congolais à être des « artisans de réconciliation et de paix ».

« La paix de Noël implique la justice, l’amour, la vérité, sans lesquels on s’expose à des mécontentements, des frustrations, des troubles sinon à des émeutes, contraires à l’harmonie sociale, indispensable à la réconciliation », ajoute-t-il.

Et de conclure : « *Celui qui respecte la Constitution n’a rien à craindre de la justice. Celui dont les droits sont bafoués se sent protégé par la même Constitution* »

« *Il est révolu le temps où l’on prenait le pouvoir par les armes* »

Depuis le 8 décembre, les évêques catholiques tentent de faire parvenir les signataires de l’accord du 18 octobre (le camp de Kabila accompagné d’une frange de l’opposition) et le Rassemblement autour d’Étienne Tshisekedi et Moïse Katumbi à un compromis plus large pour sortir de la crise politique.

Mais ces pourparlers censés se terminer avant Noël n’ont pas toujours abouti. Ils reprendront jeudi 29 décembre au centre inter-diocésain de Kinshasa. La signature de l’accord est finalement prévu le lendement.

Envoyé par un ami dont l'identité ne peut être divulguée.
==========

DR Congo: what Cardinal Monsengwo told Kabila, the opposition and the people.

December 26, 2016 at 10:21
By Trésor Kibangula
@Tresor_k

In his Christmas homily, Congolese Cardinal Laurent Monsengwo preached a message of peace to his compatriots and called on President Joseph Kabila not to remain in power by force.

READ ALSO

DRC: when Mobutu was trying to torpedo Monsengwo.

DRC - Cardinal Monsengwo: God, Kabila and him.

"Taking power by arms is not justifiable." Cardinal Laurent Monsengwo does not mince words when calling the Congolese head of state, Joseph Kabila, whose second mandate should have expired on December 19, not to cling to power by the force.

In his message read on December 25 in all the parishes of the DR Congo, the archbishop of Kinshasa reminded the regime in place that "the days when we sought to retain power by arms, killing people, those young people who only claim their right to live are long gone. "

The Lucha and Filimbi, who are engaged in the struggle for respect for the Constitution of the DR Congo, are crying out loud and clear support from the Catholic prelate to the Congolese citizen movements. Several of their activists have been arrested lately with others going into exile.

There is no honour in ruling people by force and weapons.  

In the early hours of the official end of Joseph Kabila's second and final constitutional term, bloody clashes erupted between demonstrators demanding his departure from power and security forces killed 40+ according to the United Nations.

"It is easier to kill than not to kill. It is easier to yield to violence than to resist force. There is no greatness in using arms to kill people", said Cardinal Monsengwo, recalling the call of Pope Francis who exhorted the Congolese to be" artisans of reconciliation and peace".

"The peace of Christmas implies justice, love, truth, without which we expose ourselves to discontent, frustration, unrest, if not riots, contrary to social harmony, indispensable to reconciliation," he added

And to conclude: "He who respects the Constitution has nothing to fear from justice. Those whose rights are infringed upon feel protected by the same Constitution *

"Gone are the days when power was taken by arms."

Since December 8, Catholic bishops have been trying to send the signatories of the agreement of October 18 (the Kabila camp accompanied by a fringe of the opposition) and the Rassemblement around Étienne Tshisekedi and Moise Katumbi for a compromise to handle this political crisis.

But these talks, which were supposed to end before Christmas, have yielded no results. They will resume on Thursday 29 December at the inter-diocesan center in Kinshasa. The signing of the agreement is hoped for.  

Sent by a friend whose identity is protected. Martha Leah Nangalama translated from French to English.

http://nangalama.blogspot.com/2016/12/drcongo-ce-que-le-cardinal-monsengwoa.html?m=0


No comments:

Post a Comment